Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer
Retour
Valérie LUGON
1 décembre 2020
COVID vs CANCER ! JE SENS DE LA COLÈRE EN MOI !

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

COVID vs CANCER ! JE SENS DE LA COLÈRE EN MOI !

Hier soir (Dimanche 28 Novembre 2020), comme souvent les dimanches soirs, j'ai regardé l'émission C POL sur la 5. J'aime les débats de cette émission, les interviews sont souvent pertinents et toujours intéressants.

Hier, comme tous les jours en ce moment, à la TV ou dans les journaux, la Covid-19 était à l'honneur. Le sujet de ce dimanche portait sur les conséquences psychologiques de la période que nous vivons.

Sujet qui prend de l'ampleur en ce moment et pour cause !

Nous n'avons pas fini de subir les conséquences de cette mise à l'écart que chacun de nous vivons.

Une mise hors circuit, une vie sociale éteinte, parfois une vie amoureuse morne plaine, pas de bisous avec ses proches, pas d'étreinte, pas de regroupement, pas de fêtes, etc… Bref, tout ce que nous aimons et qui nous fait du bien, a disparu.

Lors de l'émission, des personnes ayant des fragilités psychologiques ont été entendues. Elles sont pour nombre d'entre elles en train de sombrer encore plus. Certaines qui commençaient à s'en sortir sont en train de rechuter. Des personnes âgées seules se laissent mourir.

Un drame humain couve.

Puis, une personne travaillant dans le milieu médical a parlé de ce qu'elle a ressenti lorsqu'elle a attrapé la Covid-19. Les effets secondaires comme la perte de goût, la grosse fatigue qui vous cloue au lit pendant plusieurs jours avec ce sentiment que vous allez peut-être mourir, tellement vous êtes épuisés.

Le journaliste, très empathique, la relance sur ses ressentis, sur l'après Covid qui sera forcément différent car, oui, les gens ne sont pas immortels ! Ceux qui s'en sortent, et heureusement ils sont très nombreux, ont cette prise de conscience terrible.

En écoutant cet échange, j'ai ressenti une bouffée de colère monter.

Pas parce qu'à une heure de grande écoute, on parle des effets de la Covid sur le mental ! Au contraire, il est important et urgent d'en parler.

Pas parce que cette dame est venue exprimer ce qu'elle a vécu. Bien au contraire, il faut l'écouter et surtout l'entendre !

Mais plutôt, parce que l'on ne parle jamais des effets psychologiques quand on a eu un cancer ou des effets liés aux traitements.

Ce sujet-là ne fait pas la une des journaux.

C'est un sujet TABOU !

Et je ressens une immense injustice !

Alors oui, on en parle parfois, mais en seconde partie de soirée au mieux, ou alors une interview dans une émission médicale, que seules les personnes concernées regardent.

D'ailleurs je vous invite à regarder le très bon reportage de Christine Doridon, en replay. Pour info, il passe ce Lundi 29 Novembre sur France 3 Rhône Alpes en 3ème partie de soirée, après minuit, c'est vous dire !!

Je tiens ici à rappeler les chiffres du cancer : 1000 nouvelles personnes diagnostiquées en France tous les jours et tous les ans, soit 382000 nouvelles personnes de plus tous les ans. Cela fait plusieurs millions de personnes qui vivent avec un cancer ! 157000 personnes en décèdent tous les ans. Bien sur, il faut rajouter toutes les autres maladies dont on ne se remet pas ou qui vous laissent avec un handicap, et qui sont très nombreuses.

Le cancer n'est pas un virus et il n'est pas contagieux. Il est bien pire que cela, il est sournois, s'invite parfois (et de plus en plus souvent) alors que vous êtes jeune et en pleine forme.

storage?id=1338458&type=picture&secret=lC2C1qlP3Kaq6WBNkfp7yHDOiksQSF2NRyGoRMsQ&timestamp=1606832802

Et les effets secondaires des traitements, on en parle ?

Des nausées et des vomissements, une fatigue telle que je crois qu'on préfère être mort. Je me rappelle ne même pas pouvoir lever le petit doigt pendant plusieurs jours, et d'avoir ce sentiment que je vais mourir ! Un goût de métal dans la bouche qui dure parfois plusieurs mois après la fin de la chimio. La perte des cheveux bien sûr et tous les inconvénients qui vont avec. Froid l'hiver, se protéger du soleil l'été, et surtout se regarder dans la glace tous les jours en ayant envie de pleurer. Et puis les opérations parfois mutilantes. Autant de handicaps pas forcément visibles.

Et les conséquences psychologiques qui vont durer de nombreuses années, voire à vie, on en parle ?

Il suffit de s'intéresser au nombre de personnes qui ont changé de vie après un cancer, ou créé un blog, ou une association ou une start-up pour comprendre l'ampleur du sujet.

Alors, oui les gens découvrent avec la Covid qu'ils ne sont pas immortels !

Je comprends totalement cette détresse - je l'ai vécu via le cancer - et cette prise de conscience collective.

Car là est bien le sujet. La Covid concerne potentiellement tout le monde, alors que le cancer, seuls ceux qui l'ont, ou ont un proche touché, se sentent concernés. Le cancer fait tellement peur que l'on préfère fermer les yeux, ignorer le sujet.

Loin de moi de minimiser les conséquences psychologiques qu'il va falloir gérer, je le répète, nous vivons un drame sans précédent !

Loin de moi de nier le sujet ou d'ignorer ce qu'est la Covid.

En revanche que les médias ne parlent que de ça, en ignorant totalement les autres pathologies - qui existent depuis bien plus longtemps - et leurs conséquences me révolte tout simplement !

J'ai eu envie d'exprimer cette colère qui, je le sais, sera partagée par quelques #kopines touchées par le cancer. (non je n'ai pas fait de faute, le k est volontaire. K=cancer).

storage?id=1338477&type=picture&secret=VzY96987RP6QiVNzHKj6SPlQbrGd00umYu1DQrPt&timestamp=1606833301

Pour terminer, je tiens à préciser que j'ai eu aussi la Covid, il y a maintenant 1 mois. Que j'ai encore parfois quelques effets, que je suis encore bien fatiguée avec des coups de pompe par moment et ce goût de métal dans la bouche qui me rappelle tellement les chimios.

Mais bon, après avoir eu un cancer et des traitements qui m'ont rendu plus malades que le cancer lui-même, je ne pense pas que mon état psychologique évolue.

En revanche, j'espère que les personnes qui se remettront de la Covid, en profiteront pour se poser les bonnes questions sur l'avenir qui nous attend, comme souvent le font les malades du cancer qui sont en rémission.

Et là, j'ai toute confiance en l'être humain !

Car oui, il y a un avant & un après !

4 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Soutenez Lyonnes de Tatooïne avec un Don

Soutenez Lyonnes de Tatooïne avec un Don

2020 se termine et nous espérons une année 2021 beaucoup plus sereine et déconfinée.Nous allons...

Romain Cassagne
8 décembre 2020
COVID vs CANCER ! JE SENS DE LA COLÈRE EN MOI !

COVID vs CANCER ! JE SENS DE LA COLÈRE EN MOI !

Hier soir (Dimanche 28 Novembre 2020), comme souvent les dimanches soirs, j'ai regardé...

Valérie LUGON
1 décembre 2020
"Cancer : ma vie avec mon meilleur ennemi"

"Cancer : ma vie avec mon meilleur ennemi"

Reportage • France 3 • Lundi 30 Novembre à 23hCe Lundi 30 Novembre 2020 à 23h et sur France 3...

30 novembre 2020
Histoire de la Reconnaissance de Cœur De Rustine (Partie 1)

Histoire de la Reconnaissance de Cœur De Rustine (Partie 1)

JOUR 1 / 5Nous sommes parties ce vendredi-là pour faire la reconnaissance du parcours de notre...

Valérie LUGON
20 novembre 2020
Interview de Valérie Lugon pour C MyNewMe.

Interview de Valérie Lugon pour C MyNewMe.

Valérie Lugon, fondatrice de l'association Lyonnes de Tatooïne a eu l'occasion de parler de son...

Brigitte BACHELARD
17 octobre 2020
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus